Nous traversons une crise sans précédent. Alors que le virus COVID-19 affecte la santé de nombreuses personnes à travers le monde, les gouvernements nous exhortent à rester chez nous, à éviter tout contact inutile avec d’autres personnes et à ne pas nous rendre dans les lieux publics.

Les procédures nécessaires qui ont été mises en place pour tenter de prévenir, ou tout du moins de ralentir, la propagation du coronavirus ont déjà eu un effet dévastateur sur les industries de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs, et il semble malheureusement que cette situation puisse perdurer. L’activité de ce secteur repose en effet sur la fréquentation des établissements et l’impact de l’éloignement social se traduit par des taux d’occupation historiquement bas.

Nous ne savons pas combien de temps durera cette épidémie ni quelles seront les nouvelles dispositions prises en matière de confinement. Cette incertitude accroit la pression sur des entreprises qui doivent surmonter, coûte que coûte, cette crise. Il existe par ailleurs un effet d’entraînement sur l’économie et les communautés locales, car ces industries emploient des millions de personnes, dans les cafés, les restaurants, les divers points de vente et d’accueil et, d’une manière plus générale, dans toute la chaîne d’approvisionnement.

Il semble malheureusement inévitable que certains établissements doivent mettre la clé sous la porte dans les prochains mois et qu’un nombre important d’emplois seront ainsi sacrifiés.

Que pouvons-nous faire ?

Nous ne savons pas encore avec certitude ce que les différents gouvernements mettront en œuvre pour aider à relancer et à maintenir une activité dans les secteurs les plus touchés, et de nombreuses entreprises font appel à leurs clients pour les aider à subsister.

Les boîtes aux lettres sont encombrées de messages émanant d’établissements informant leurs clients des efforts sanitaires et des actions qu’ils entreprennent pour réduire la propagation du virus COVID-19. Les entreprises du secteur, contraintes d’annuler ou de reporter les réservations déjà effectuées, encouragent également les clients à se comporter de manière sûre et civique en privilégiant notamment les achats en ligne.

Alors, que pouvons-nous faire pour aider ces entreprises tout en évitant le risque de propagation du virus COVID-19 ?

 

Commercialiser des cartes cadeau et des bons d’échange

Les grands noms de l’industrie suggèrent que les entreprises mettent tout en œuvre pour commercialiser des chèques et des cartes cadeaux afin de surmonter la crise. Ce conseil est pris au sérieux et de nombreux médias recommandent et encouragent désormais les consommateurs à soutenir l’activité économique en achetant des chèques cadeaux pendant la crise sanitaire.

 

Contourner les problèmes de trésorerie grâce aux bons d’échange

Au cours des dernières semaines la société Enjovia a été le témoin d’une augmentation notable des installations de ses systèmesde gestion de chèques cadeau. Les demandes émanent d’entreprises de toute nature qui cherchent, par tous les moyens, à protéger leur trésorerie.

Les entreprises doivent cependant prendre des initiatives pour déclencher les ventes de chèques cadeau durant cette période de crise. En effet, compte tenu des incertitudes, demander aux consommateurs d’engager actuellement des dépenses pour une prestation dont ils ne pourront pas bénéficier à court terme est une véritable gageure. C’est la raison pour laquelle des stratégies commerciales flexibles doivent être mises en œuvre afin de rendre les bons d’achat attractifs pour les clients.

À la lumière de ce qui précède il est probable que les cartes-cadeaux et les chèques-cadeaux soient l’une des solutions qui aideront de nombreuses entreprises à traverser cette crise. Voici comment celles-ci peuvent introduire un système de bons dans leur offre ainsi que quelques recommandations à suivre pour encourager leur achat.

 

Quelles stratégies adopter pour vendre des chèques cadeau ?

Créer des scénarios gagnant/gagnant. Nous vivons des instants qu’aucun d’entre nous n’a connus auparavant et nous sommes tous impactés d’une manière ou d’une autre. C’est dans ces moments que nous devons nous rassembler en tant que communauté et, tout aussi bien qu’à titre individuel, faire preuve de solidarité.

Offrir des récompenses pour rendre les chèques cadeau plus attractifs. Compte tenu de l’état de l’économie, la rigidité n’est pas de mise. Vous devez rendre votre offre plus attractive dès maintenant et songer que les clients qui achètent actuellement vos chèques cadeau vous rapportent instantanément des revenus auxquels vous n’auriez pu autrement prétendre. Plus vous réaliserez de ventes pendant cette période, plus vous traverserez facilement la crise.

 Voici quelques exemples de récompenses.

Réduction des prix

En diminuant le prix de vos chèques-cadeaux vous les rendez plus attractifs. Les clients espèrent vivre une expérience inoubliable lorsque le temps de la crise sera révolu. Convainquez-les que votre offre leur permettra de réaliser ce rêve tout en réalisant une économie importante.

Remises sur les chèques cadeau

Le magazine en ligne Big Hospitality a publié un article faisant état du succès rencontré par les dispositifs mis en œuvre par certains restaurants pour affronter les problèmes de trésorerie engendrés par la crise du coronavirus. Certains d’entre eux proposent actuellement des remises sur les chèques cadeau pouvant aller jusqu’à 25%

Remise supplémentaire lors de l’achat d’un chèque cadeau

Le groupe indien Kricket propose des « bons de fidélité ». Il s’agit de bons pouvant être achetés avec une remise supplémentaire de 20% pour toute dépense supérieure à 250 £.

Ajouter des « bonus » aux chèques cadeau

Par exemple, une nuitée pour deux avec dîner peut inclure une bouteille de vin gratuite lors du repas, ou un soin gratuit au spa ou encore des cadeaux de bienvenue tels que des chocolats dans la chambre.

Rallonger la durée de validité ou supprimer la date d’expiration

Il peut être souhaitable de faire preuve de flexibilité quant à la date d’expiration des chèques cadeau. La durée pendant laquelle nous devrons continuer d’observer une distanciation sociale nous est encore inconnue et chaque journée écoulée rapproche le chèque de sa date d’expiration. La prolongation, voire la suppression, de la date d’expiration démontre aux clients votre équité et leur témoigne votre gratitude pour leur soutien.

Envoyer des campagnes par e-mail à vos clients

Plus que jamais, la solidarité n’est pas en vain mot et vous vous devez d’informer vos clients des mesures que vous prenez pour réduire la propagation du virus COVID-19. Profitez-en pour faire la promotion de vos chèques cadeau. Informez la plus large audience possible de l’existence de ces chèques dans votre offre et, pour ce faire, communiquez sur tous vos canaux notamment sur les réseaux sociaux ainsi que sur votre site web. 

Être actif sur les réseaux sociaux

Les gens ont tendance à devenir anxieux chez eux. Actuellement, beaucoup d’initiatives sont prises pour faire sourire et rire. À votre tour, divertissez les personnes confinées en prenant des initiatives amusantes et réjouissantes auxquelles elles peuvent participer sur les réseaux sociaux. Créez par exemple des concours dont les prix sont des chèques cadeau.

 

Que pouvons-nous faire pour contribuer en tant que client ?

Bien que la santé soit prioritaire, il existe des choix que vous pouvez faire pour contribuer à soutenir l’économie de ce secteur fortement impacté.

A l’occasion des futurs anniversaires de vos proches, envisagez d’offrir des chèques cadeau. Il peut s’agir d’un dîner dans un restaurant, d’un séjour dans un hôtel, de soins dans un spa ou encore de cadeaux ou d’activités diverses. Vous pouvez également vous faire plaisir. Attendre quelque chose de positif peut vous aider à lutter contre des sentiments dépressifs ou d’inconfort alors que l’avenir semble incertain.

 

Les chèques cadeau sont bénéfiques pour tout le monde

Les bons d’achat sont un excellent moyen de soutenir l’activité d’entreprises qui luttent pour survivre à la distanciation sociale. Par conséquent, ils contribuent aussi à sauver des emplois.

Les bons peuvent être achetés en ligne, ce qui réduit la fréquentation des espaces publics et diminue le risque de propagation du virus. Les bons peuvent être envoyés par courrier électronique, ce qui évite les livraisons et les contacts inutiles. Les bons peuvent avoir une longue durée de validité. Les chèques cadeau sont appréciés et, depuis plusieurs années, arrivent en tête sur les listes de Noël.

La solution de gestion de chèques cadeau Enjovia peut être mise en ligne en quelques minutes sur votre site. Contactez-nous pour en savoir plus.